Ar c’hrog perchenn – la perche sur le côté

Le lever de la perche fut pendant longtemps le jeu le plus connu de Basse Bretagne . C’est probablement le plus ancien ( avec la civière) et le plus pratiqué ; le lever de la perche figurait sur la liste des disciplines enseignées au Collège d’athlètes de Reims , inauguré par le président Raymond POINCARE en 1913 .

 

Il y a encore  une quinzaine d’années la perche était un tronc d’un jeu arbuste ébranché que l’on devait amener à la verticale en prenant par le bout le plus mince ; si la perche était trop lourde au départ du concours, on sciait des petits rondins jusqu’à ce qu’un concurrent parvienne à la monter à la position voulue . En cas de réussite de plusieurs candidats, on lestait le tronc de coins de bûcheron ou de haches .

 

Actuellement le tronc à été remplacé par un tube métallique lesté en son extrémité de  poids, qui ,  augmentent au fur et à mesure des essais réussis . Cette progression augmentant ainsi la difficulté de l’exercice . La technique utilisée pour le lever consiste à prendre appui sur la cuisse puis d’un mouvement de levier à faire basculer la perche vers la verticale sans toucher le sol  durant le mouvement .

 

Cette manière traditionnelle sur le côté nécessite une technique très aboutie , exigeant quelques séances d’entraînements .

On l’a rendu accessible dès 11/12 ans